Généalogie

© Simiane Demain

" Une " /    Menus

Quelques conseils ne sont pas inutiles

Pour réussir sa généalogie

À Claude Delaye, président (1986-2011) de Généalogie Algérie Maroc Tunisie, nous avons demandé quels conseils il donnerait pour réussir une bonne généalogie.

- Je dirais, et c'est valable pour toutes : une généalogie ne se fait pas en un jour. Et cela s'apprend. Il faut avant tout savoir si l'on s'intéresse vraiment à l'histoire de sa famille, si l'on veut sauver cette histoire, retrouver ses racines. Il faut une longue patience, chercher, se déplacer.

La première chose à faire, c'est de récupérer le maximum de papiers, d'informations, se renseigner, consulter les personnes qui conservent la mémoire familiale. Vous apprendrez peut-être alors pourquoi on retrouve des yeux bleux ou tel trait de caractère dans une même lignée.

Il est aussi intéressant de savoir quels métiers exerçaient nos ascendants.

J'insiste sur la nécessité d'avoir de la rigueur, de mettre d'abord de l'ordre dans tout ce que l'on a obtenu, en le vérifiant soigneusement en procédant à des recoupements.

On doit aussi accepter tout ce que la généalogie réserve, les bonnes et moins bonnes surprises, les aspects plaisants mais également, parfois, déplaisants : en fait, tout ce qu'une famille représente. On s'aperçoit parfois que la saga familiale n'est pas tout à fait celle que l'on croyait : telle grand-mère se donnait pour plus jeune qu'elle n'était, tel ascendant était de père inconnu, des cousins et cousines dont on n'avait jamais entendu parlé existent, etc.

Reconstituer une généalogie, c'est faire revivre ses ancêtres, des ancêtres dont on était parfois " orphelins ".

Internet

Aujourd'hui, Internet facilite les recherches : un nombre important de départements, de même que plusieurs communes, ont numérisé leur registres d'état civil. D'autres les ont fait numériser par les Mormons, par exemple. Ces derniers sont très actifs en généalogie puisqu'ils ont constitué une base mondiale de données avec le relevé ou la numérisation de registres dans de nombreux pays.

Pour nos départements, l'accès par Internet ne se fait plus, en principe, à titre onéreux.

Concernant les Bouches-du-Rhône, on peut avoir accès aux données de l'état civil jusqu'en 1904 pour Marseille, jusqu'en 1901-1902 pour les autres communes. Voici les ccordonnées :

http://www.archives13.fr/archives13/CG13/cache/offonce/pid/
102;jsessionid=270263D7BE12EDCA5D2CCC29F9EDB836.

Remonter le temps jusqu'à Cro-Magnon ?

Vous pouvez remonter très haut dans le temps pour déterminer votre ascendance la plus lointaine : à partir de votre ADN et à titre onéreux, certains organismes se disent en mesure de retrouver vos origines, celtes, phéniciennes, Cro-Magnon...Peut-être des surprises en perspective !

Mais, ne pensez pas pouvoir remonter le temps jusqu'à Charlemagne facilement ; avec patience et méthode, essayez de découvrir, de connaître cinq générations de vos ncêtres, ce qui vous amènera à la Révolution française, ce qui est déjà bien. Au Moyen-Âge, par exemple, le plus souvent il faut recourir à la paléogragraphie pour déchiffrer des textes, les actes notariés entre autres.

André Segui

Généalogie vient du grec Généa : naissance, et Logos : science

Références

- Centre Généalogique du Midi-Provence, B.P. 70030 - 13243 Marseille Cedex 01.
   Tél. et fax : 04 91 48 54 53 - Courriel : cgmp@wanadoo.fr.

- Généalogie Algérie Maroc Tunisie  La première association française de l'Afrique du Nord

Une association et un site incontournables pour tous ceux qui, parfois depuis de nombreuses générations, sont nés en Afrique du Nord et qui veulent reconstituer leur généalogie, que leurs ancêtres aient été originaires de tous les départements français (volontaires, déportés politiques, Alsaciens-Lorrains, etc.), ou d'Espagne, d'Italie, etc. Publie une revue trimestrielle.

Courriel : info@genealogie-gamt.org - Site Internet : http://www.genealogie-gamt.org.

 


 

  Retour en haut de page