Culture / Société

© Simiane Demain

" Une " /    Menus

Jean Richepin, poète, dramaturge, romancier, qu'il faut relire...

Ce que dit la pluie

    Au cours du dernier automne [ndlr : 2011], notre région a connu une période de pluie assez intense mais vite passée, suivie d'un hiver très froid, avec peu d'humidité. Le printemps nous apparaît relativement pluvieux mais l'eau reçue est largement insuffisante pour compenser l'asséchement qui s'aggrave, de la nappe phréatique. Pour ma part, je vous avoue que la pluie me fait toujours penser à ce poème de Jean Richepin (Médéa, 4 février 1849 - Paris, 12 décembre 1926), un poète que j'aime bien pour son côté rebelle, en tout cas dans une partie de sa vie.

Il s'attachait avec tendresse à évoquer le sort des humbles. Ce n'est pas sans une certaine émotion que je me souviens d'un livre un peu usé de mon père, Le Chemineau... Notre Dumas du cours moyen en reproduisait un extrait.

A son époque, Jean Richepin a déconcerté par son verbe, c'est le moins qu'on puisse dire, et a même été poursuivi par la justice. La publication de La Chanson des gueux (1876), dont est extrait ce poème, lui valut un mois de prison... Je ne résiste pas au plaisir de vous faire partager la lecture de ce poème !

Claude Jurienne

 

M 'a dit la pluie : Écoute
Ce que chante ma goutte,
Ma goutte au chant perlé.
Et la goutte qui chante
M'a dit ce chant perlé :
Je ne suis pas méchante,
Je fais mûrir le blé.

Ne sois pas triste mine
J'en veux à la famine.
Si tu tiens à ta chair,
Bénis l'eau qui t'ennuie
Et qui glace ta chair ;
Car c'est grâce à la pluie
Que le pain n'est pas cher.

Le ciel toujours superbe
Serait la soif à l'herbe
Et la mort aux épis.
Quand la moisson est rare
Et le blé sans épis,
Le paysan avare
Te dit : Crève, eh ! tant pis !

Mais quand avril se brouille,
Que son ciel est de rouille,
Et qu'il pleut comme il faut,
Le paysan bonasse
Dit à sa femme : il faut
Lui remplir sa besace,
Lui remplir jusqu'en haut.

M'a dit la pluie : Écoute
Ce que chante ma goutte,
Ma goutte au chant perlé.
Et la goutte qui chante
M'a dit ce chant perlé :
Je ne suis pas méchante,
Je fais mûrir le blé.

Cliché : Nadar

 




Retour en haut de page